Victor s’envole pour la Russie…

Victor s’envole aujourd’hui pour la Russie et les championnats d’Europe jeunes de difficulté. A cette occasion, focus sur sa vie en équipe de France :

 » Faire un jour partie de cette équipe, Victor en a rêvé, tout en sachant que les prétendants sont nombreux et les élus bien rares. Il l’avait espéré pour la saison prochaine, pour sa deuxième année de minime, enrichi d’une expérience gagnée cette année sur les coupe de France, le corps renforcé par une année d’adolescence supplémentaire. Mais la vie d’un sportif est aussi faite de miracles… et de fusion entre rêve et réalité.
Une bonne performance, le bon jour, et voilà que la boite mail a offert un message de la Fédération avec une pièce jointe :  » Bonjour Victor, Je te prie de trouver ci-jointe ta convocation à la Coupe d’Europe Jeune de difficulté qui aura lieu à Ostermundiggen, en Suisse, les 22 et 23 juin 2019. » Une simple page à l’entête de la fédération, signée par Pierre-Henri Paillasson, directeur technique national a changé sa vie.

Etre en équipe de France, c’est être fier de porter un tee-shirt qui vous transcende lorsque vos pieds quittent le sol. C’est intégrer un groupe, le groupe France composé de passionnés d’escalade et partager ensemble des tranches de vie à jamais gravées dans votre mémoire. C’est supporter des amis qui sont les meilleurs grimpeurs du monde. C’est partager leurs explosions de joie quand ils atteignent le sommet et souffrir avec eux quand l’erreur pulvérise en un instant le rêve de médaille d’or. C’est s’éclater dans la piscine de l’hôtel lorsque les phases qualificatives sont terminées et échanger sur la stratégie à mettre en place lors de l’observation des voies de finale.

Etre en équipe de France, c’est grimper sur les plus beaux murs d’Europe, dans les plus belles voies du monde. C’est se battre dans des niveaux de difficulté que l’on jugeait prématurés, se voir ouvrir les portes du pôle France de Voiron et celles de la Mecque de l’escalade à Innsbruck (Autriche).

Etre en équipe de France, c’est rencontrer des jeunes grimpeurs japonais et échanger sur les raisons de leur supériorité. C’est réfléchir sur comment améliorer son entrainement pour être plus fort.

Etre en équipe de France, c’est s’entraîner dur pour être à la hauteur, à la hauteur de ce maillot. C’est rajouter de la pression à celle qui pressurise tout compétiteur.

Mais plus que tout, être en équipe de France, c’est vouloir y rester. »

Merci à Victor et Hervé pour ces belles lignes !

ALLER VICTOR !!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s